Un grille-pommes

Simple et efficace

C’est un peu comme dans la pub où le gars pas trop débrouillard en cuisine demande à la femme qui est enceinte d’un peu plus de neuf mois comment on fait une omelette aux champignons : pour griller les pommes, c’est simple, on prend des pommes et on les place sur le grille-pomme! Oui, mais …

Grille-pommes, Collection Hotermans nº 1971.1.94.1

Grille-pommes
Collection Hotermans nº 1971.1.94.1
Musée Stewart
Photographie, Yves Couture

Dessus ou devant le feu

Lecoq semble semble partisan de le poser devant le feu,

On plaçait un récipient plat à la base du gril pour  recueillir le jus des fruits.
Lecoq, page 157

On ne peut installer un récipient sous le grille-pommes pour recueillir les jus en l’accrochant au dessus du feu. Le grille-pommes a des pattes pour l’utiliser au sol.

Il faut souligner que cet auteur ne nous fait voir qu’un dessin de grille-pommes, aucune photographie.

Lecoq, page 157

Lecoq, page 157

Deeley montre l’ustensile œuvrant au dessus du feu.

Deeley, page 254 Il nous le montre aussi sur une table portant quelques pommes. Joli.

Deeley, page 254
Il nous le montre aussi sur une table portant quelques pommes. Joli.

Les émérillons

Le pommier de Lecoq, celui de Deeley et celui de Neumann que voici

Neumann, 187, nº 821

Neumann, 187, nº 821

sont tous munis d’un émérillon qui permet de les suspendre et de les faire tourner.

P1020691

L’émerillon de suspension du grille-pommes de la collection Hotermans
Photographie, Yves Couture

La stabilité au sol du grille-pommes est minimale à cause de la largeur de ses pattes. Ce devait surtout être le cas sur les sols en pierre des âtres. Il ne nous reste qu’à essayer pour voir comment l’utiliser au mieux.

À propos de la structure du grille-pommes de la collection Hotermans

Des quatre grille-pommes que je vous présente ici (note 1)  trois ont une structure semblable : deux pattes reliées par des barres transversales. La structure du grille-pommes de la collection Hotermans est monopièce.

P1020693

Noter que la faction est relativement frustre

Pour copier le pommier de la collection Hotermans

Les dimensions en millimètres :

La structure est courbée dans un plat 3/16

La structure est courbée dans un plat
3/16″ x 1-1/4″ (5 x 32 mm )

Il est assez aisé de courber la structure. Ce sont les millimètres qui sont agaçants …

Je me suis emballé, j’ai fais trop vite et ma copie n’inclue pas les petites pattes tournées de l’original.

Lors de ma prochaine visite au musée Stewart, je vérifierai l’exactitude des dimensions de la barre de fer qui structure l’ustensile. Je me suis fié à ma mémoire … Je n’hésite pas à vous la proposer cependant parce l’ayant utilisée (je vous montrerai l’ustensile complété dans un autre article), cette barre a des dimensions optimales : légèreté, facile à forger, bonnes proportions.

De plus, je m’assurerai de la forme des barres rivetées aux pattes et qui supportent les pommes. J’ai toujours assumé qu’elles étaient rondes. Cependant en examinant les photos de près pour le présent article, il m’est apparu qu’elles pourraient être carrées. Cela présente un certain intérêt.

On n’a pu produire des barres rondes en quantité et les proposer aux forgerons qu’à partir de la fin du 18e siècle. Si les barres étaient carrées nous ne pourrions conclure que ce grille-pommes date d’avant la fin du 18e siècle. Des barres rondes nous permettraient par ailleurs de supposer qu’il a été forgé après cette date. Là encore, on ne serait sûr de rien à propos de la date. Et puis, comme le disait Brears

Unless there is realy sound evidence for dating such items, it is much better to leave them undated, rather than resort to entirely spurious inventions.
Brears, « The Old Devon Farmhouse », page 52

Ainsi, la barre ronde ne servirait qu’à aviver notre imagination, nos rêveries.

S’en servir

C’est un ustensile qui peut servir maintenant dehors ou devant le foyer. Fallait-il le dire?

—————————————————————————————————————

Note 1 : ces grille-pommes sont les seuls que j’ai trouvés tant dans mes livres que dans un bref Googleage, bref parce que je ne m’attendais pas à y trouver grand chose et que je n’ai trouvé que le grille-pommes de Neumann qui est apparu parce que j’en parlais dans l’article « Les gril : du plus humble au gril au cygne ».

A propos Yves Couture

Yves Couture forgeron, ferronnier vous avise, de ce qu'il est à votre disposition pour forger toute manière de crochet & autre système de suspension pour les ustensiles de cuisine, les vêtements, chapeaux, chaudrons, poêles, les balais, les clefs & aussi toute manière d'équerres & de potences pour soutenir des étagères de bibliothèques, pour des objets, pour des plantes que vous voulez accrocher au mur ou poser sur un banc, pour soutenir une crémaillère dans un foyer, sans compter la quincaillerie qu'il peut forger pour vos portes de maison & de jardin telle que clenches, crochets de retenue, verrous, pentures de toutes sortes & des grilles de séparation de pièces dans votre maison, des défenses pour vos soupiraux comme celles de la Place Royale à Québec ou celles à la manière de la volée d’oiseaux des fenêtres de l'ancien Hôpital de l'Hôtel-Dieu de la même ville, des balustrades pour vos balcons & toute autre quincaillerie que vous voudrez bien lui demander telle que des tasse-braises pour les fumeurs de pipe & tout cela sur mesure, selon vos besoins & à des prix qui vous étonneront & vous raviront. De plus, grâce à des recherches approfondies & soutenues, il est aussi en mesure de reproduire pour vous tout instrument ou ustensile de foyer & de cuisine en usage en Nouvelle-France tels que chenet, landier, hastier, tisonnier, pince, pare-étincelles, crémaillère, râtelier de cuisine du plus simple au plus complexe, des fourchettes d'honneur de même manière, des couvre-feux, des accotes-pots, des mains de fer, trépieds, potences, grils à plateau fixe & à plateau tournant, grille-poissons, grille-pain, broches & brochettes avec leurs supports & des moraillons verseurs, des couronnes d’office, des tourne-rôts à ficelle &c. qui vous permettront de donner à votre foyer moderne ou à votre âtre traditionnel une touche d’authenticité qui ne fera qu’en adoucir la chaleur. Son expertise en ces matières repose sur les livres spécialisés en la matière qui se trouvent dans sa bibliothèque et sur l'analyse des objets de la collection Hotermans du musée Stewart de Montréal qu'il a le privilège de pouvoir étudier. Cette collection d'ustensiles et d'outils en fer du XVIIº et du XVIIIº est une ressource essentielle pour connaître les outils de cuisine de la Nouvelle-France. Il faut aussi compter ses recherches en France, principalement en Bretagne et les quelques acquisitions de pièces qu'il a eut le bonheur d'y trouver
Cet article, publié dans Grille-pommes, Ustensiles de cuisson sur l'âtre, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un grille-pommes

  1. Robert dit :

    Très bon article Yves. Merci

  2. alban cristin dit :

    Bonjour Yves , depuis le perche en Normandie , je vous adresse tout mes voeux de bonne ann?e , s?r?nit? , cr?ations et belles rencontres . Au plaisir de parcourir vos articles ? venir . Cordialement . Alban CRISTIN Manoir de Lormarin 61340 NOCE FRANCE.

    Envoy? de mon iPad

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s